skip to Main Content

Blog EURAILSCOUT France

NOTRE ÉQUIPE #3 : MAXENCE, NOTRE ADJOINT DU RESPONSABLE DE PRODUCTION

D’Opérateur  terrain à Adjoint du Responsable de production en passant par Chef de machine et Assistant technique de production : nous vous présentons le beau parcours de … Maxence !

Pour commencer peux-tu te présenter, nous raconter d’où tu viens, tes études ?

 Je suis Maxence Paque, 32 ans et Adjoint du responsable de production au sein d’Eurailscout France.

Originaire du Nord, j’ai étudié à Lille et obtenu un DUT Mesure Physique ainsi qu’une Licence Physique et Instrumentation.

Je me suis rapproché de Paris afin de commencer ma carrière professionnelle ce qui m’a permis de trouver mon premier poste chez Eurailscout.

 

Pourquoi as-tu décidé d’étudier dans ce domaine ?

Mon arrivée dans le domaine ferroviaire s’est faite un peu par hasard. Etant attiré depuis toujours par le secteur de la mesure, j’ai trouvé une annonce pour être technicien de mesure sur Infrastructure Ferroviaire. N’ayant pas de connaissance particulière dans ce milieu mais étant curieux de nature, je me suis dit que ce challenge pouvait être une bonne opportunité.

Raconte-nous ton parcours chez Eurailscout ? Comment as-tu intégré l’entreprise ? Quel est ton poste ?

C’est en mai 2014 que j’ai intégré Eurailscout France en tant que technicien de mesure sur Infrastructure Ferroviaire sur l’UFM160.

A mon arrivée, l’entreprise était au début de son existence et l’UFM160 était l’un de ses premiers engins mesure (avec le SIM09). A cette époque, nous étions assistés par des opérateurs néerlandais présents pour nous apprendre l’utilisation, la calibration et l’entretien des systèmes de mesure.

Suite à cette année en tant qu’opérateur, on m’a proposé de devenir Chef de Machine sur l’UST15 : un nouveau wagon de mesure Ultrasons. Cela a été un réel défi pour moi puisqu’il fallait mettre en production pour la SNCF un nouvel engin de mesure. Eurailscout m’a proposé ce challenge et m’a fait confiance pour le réaliser. Ce fut pour moi un réel succès professionnel et personnel.

Après trois années en tant que Technicien itinérant (en déplacement du Lundi au Vendredi), j’ai émis le souhait de devenir sédentaire. Je suis alors devenu Assistant Technique de production et mes missions étaient de suivre les engins UFM160 et US15 afin de répondre à tous les problèmes techniques et logistiques. Ce poste m’a demandé beaucoup d’investissement et m’a permis de développer des compétences dans la gestion des problèmes à distance. Grâce à cela, j’ai été promu Adjoint du responsable production au mois d’octobre 2020.

Quelles sont tes tâches au quotidien ?

Au quotidien au sein de la cellule production, nous devons faire en sorte que l’ensemble de notre flotte réalise les mesures demandées/commandées par la SNCF. Notre organisation est primordiale afin que les effectifs terrain aient toutes les informations et les éléments logistique pour assurer nos productions. En ce sens, nous sommes en contact régulier avec nos homologues Néerlandais (propriétaire des engins), l’Infralog National (gestionnaire des sillons et de la programmation de nos engins) et nos équipes pour anticiper et résoudre d’éventuels imprévus.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus dans mon métier c’est la diversité des tâches. En effet, nous sommes toujours amenés à prendre du recul et à sans cesse se poser de nouvelles questions afin de répondre aux différents besoins. Notre objectif est d’assurer la continuité de la production et trouver tous les moyens possibles pour résoudre au plus vite d’éventuelle panne ou de problème de logistique.

As-tu une anecdote à nous raconter (à propos de ton métier, ton entreprise, une tâche que tu as dû réaliser …) ?

Voici l’anecdote de ma plus longue journée chez Eurailscout : La SNCF nous avait programmé une reprise de production à Toulouse le 2 Janvier à 7h00 du Matin. Afin de pouvoir assurer cette production, j’ai dû me déplacer le 1er au soir dans un train de nuit. L’acheminement s’est bien déroulé et je suis arrivé sur le train avant le début de la journée. Une relève était prévue vers 10h afin de me remplacer.

Sauf que la mise en service du train ne s’est pas déroulé comme prévu. Le froid avait déchargé les batteries de l’engin et ne permettait pas de le démarrer. J’ai dû dans un premier temps essayer de trouver une solution et après 4 heures de recherche, nous avons pu trouver les batteries et les remplacer. La production a finalement été assuré et poursuivie par ma relève. Je suis rentré à l’hôtel après une journée de 16 heures (acheminement + dépannage).

 

Ton meilleur souvenir chez Eurailscout ?

Mon meilleur souvenir est lié à la mise en service de l’US15. Nous étions sur notre première production sur l’Infrapôle Paris Nord en train de mesurer la gare de Paris Nord où des représentants SNCF étaient présents. Avec mon collègue nous étions concentrés sur les mesures lorsqu’une personne de la SNCF nous interpelle pour nous dire : « Messieurs, je ne sais pas si vous vous rendez compte mais vous êtes en train de faire des mesures dans la plus grande gare d’Europe et la deuxième dans le monde ». Et c’est vrai que c’était la première fois qu’un Engin Ultrasons mesurait la gare de Paris Nord. C’est un très grand souvenir et une grande fierté pour moi.

 

Une dernière phrase pour conclure ?

« We Never Know » : c’est une des premières phrases que mes homologues néerlandais m’ont dit. C’est simplement une phrase que l’on se disait afin de signifier que l’on peut toujours avoir de bonnes surprises lors des productions ou des dépannages.

NOTRE EQUIPE #2 : WALID, NOTRE ASSISTANT MANAGER

C’est celui qui règle tous nos problèmes informatiques chez Eurailscout France mais pas que !  Voici Walid. Vous pourrez découvrir à travers ce nouvel article le parcours et le quotidien de notre Assistant Manager.

 

Pour commencer peux-tu te présenter, nous raconter d’où tu viens, tes études, tes passions ?

Bonjour je suis Walid, 31 ans. J’ai grandi en région parisienne dans le 78 et fait des études d’informatique. Mes passions sont le sport, notamment le football que je pratique après le travail. Par ailleurs, j’aime aussi faire des photos, voyager et découvrir le monde.

 

 

Raconte-nous ton parcours chez Eurailscout France ? Comment as-tu intégré l’entreprise ? Quel est ton poste ?

Je suis rentré chez Eurailscout France en 2015 tout d’abord en tant que prestataire. Après 1 an, j’ai rejoint Eurailscout en devenant salarié en tant que technicien de la cellule DATA où je m’occupais du post-traitement des données issues des engins SIM.

Ensuite, on m’a confié la tâche de déployer les stations SIM (ordinateurs pour la visualisation des données des engins de mesure SIM) pour les établissements de maintenance SNCF. J’ai également dû en former le personnel. Aujourd’hui, je suis chargé du déploiement, de la maintenance et du support de ces stations SIM. En parallèle, je réalise du post traitement de données.

 

Quelles compétences as-tu développé dans l’entreprise ?

  • Les connaissances des principes de la géométrie de la voie
  • Le traitement des données issues des engins.
  • Le développement de mes compétences informatiques pour améliorer les processus de traitement en place pour faciliter notre travail.

On continue d’apprendre quotidiennement, c’est ce qui est motivant !

 

Quelle a été ta plus grande réussite chez Eurailscout France ?

Il y a plusieurs réussites et fiertés. J’ai pu connaître l’entreprise à ses débuts et voir les processus interne se mettre en place ainsi que les logiciels métier se développer afin de faire grandir l’entreprise.

Ma plus grande satisfaction est de mener le projet station SIM. Nous installons le matériel et les logiciels notamment notre logiciel de Gestion des Données SIM permettant la synchronisation entre la géométrie de la voie et la vidéo des engins SIM. J’apprécie de former nos clients à l’utilisation de cette application.

 

 

As-tu une anecdote à nous raconter (à propos de ton métier, ton entreprise, une tâche que tu as dû réaliser …) ?

J’ai eu la chance d’aller sur les différents engins et de voir également comment se déroulait une maintenance. D’ailleurs ça m’a fait tout drôle de monter sur un engin qui était surélevé.

Lorsque je suis arrivé à Eurailscout, l’entreprise avait seulement quelques années, nous avons dû tous ensemble monter les processus qui nous servent à tous aujourd’hui.

 

 

Quels conseils pourrais-tu donner à ceux qui souhaitent effectuer ton métier ?

Il faut avoir l’envie d’apprendre. Être à l’écoute des personnes compétentes et se montrer patient et curieux.

 

Un dernier mot pour finir ?

J’espère qu’Eurailscout va continuer à se développer et pourquoi pas montrer notre savoir-faire à l’international.

 

NOTRE EQUIPE #1 : SOFIENE, L’UN DE NOS ASSISTANTS CHEF DE PROJET

Il se cache derrière des codes informatiques complexes et sa dernière photo qui date de 2002, here he is… Sofiène. A travers cet article, vous allez découvrir l’un de nos assistants chef de projet et son quotidien au sein d’EURAILSCOUT France. Etes-vous prêt ? Let’s go !

 

Pour commencer, peux-tu nous raconter d’où tu viens, ton parcours & tes passions ?

Je viens du Sud Est de la France et ma passion informatique n’a cessé de grandir à travers mes études. J’ai un peu sillonné la France et voyagé à l’étranger à travers le pays et à l’étranger.

Niveau diplôme, j’ai une licence professionnelle avec 2 DUT dont le titre de développeur logiciel et j’ai donné des cours au CNAM de Paris.

 

J’ai deux passions :

  • L’informatique
  • La bière

GIF Informatique

 

Raconte-nous ton expérience chez Eurailscout France ?

En réalité, j’ai passé deux entretiens et j’ai été pris lors du deuxième, comme quoi, il ne faut jamais renoncer.

En tant que développeur, j’ai réalisé pas mal de logiciels POC (Preuve de conception) et des « moulinette » (cela sert à réaliser des statistiques et de gros calculs …). Suite a cela, on m’a proposé de changer d’équipe pour un projet beaucoup plus important et aujourd’hui, j’en suis le responsable technique (expert ? moi ? pas sûr …)

 

Et alors, comment se passe une journée type dans ta peau ?

Mon travail dépend des autres, il peut toujours y avoir un problème à régler, des choses à tester, des suivis à réaliser.

Il faut donc faire preuve de beaucoup d’organisation (instant pub pour Trello), trouver le bon équilibre entre la réunion qui doit nous servir à comprendre les souhaits et besoins de nos clients et la charge de travail que cela représente en termes d’analyses et de documents à rédiger

Instant citation : « L’organisation est la base du succès ».

 

Où te vois-tu dans 3 ans ?

J’ai du mal à répondre à cette question car j’ai toujours vécu ma vie comme elle arrivait. Je pense rarement à quoi demain sera fait. Je me laisse emporter par le destin ! Mais laissons de côté la philosophie et revenons à la raison ! D’ici 3 ans, je me verrais bien gérer une mission de A à Z et avoir une équipe sous ma responsabilité : On nous laisse développer des projets en intégrant nos remarques et nos idées, comme on dit sur LinkedIn #RejoignezEurailscoutFrance

 

Peux-tu nous donner un exemple d’une situation à laquelle tu as dû t’adapter ?

Lors d’une mission, j’ai réalisé un développement plutôt conséquent, cela consistait en un découpage de PDF pour une impression par traceur.

 

J’avais changé de projet, et j’ai donc effacé certains dossiers qui correspondait à mon ancien poste. Sauf que j’avais effacé mon développement et que quelques mois plus tard, on m’a demandé de le fournir : introuvable ! Ni sur mon PC, ni sur le serveur de développement !

La seule chose que j’ai pu retrouver, c’est le fichier exécutable de ma version, mais impossible de mettre la main sur le code source, j’ai vraiment eu peur cette fois-ci. Du coup, j’ai cherché partout comment faire pour remonter un logiciel en fouillant sur le net, j’ai dû faire ce qu’on appelle du reverse engineering.

Crois-moi, ça m’a pris pas mal de temps ! Mais après quelques jours, j’ai pu remettre la version a jour.

On m’a dit : « Tu l’avais rangé où » ?

Ma réponse : « ne t’inquiète pas »

 

 

Un dernier mot pour la faim ?

Je remercie tous les traiteurs du Marché St Quentin pour la qualité des produits et les kilos pris depuis 3 ans.

 

Back To Top